Les dons sont admissibles à un crédit d'impôt entre 75% et 85%. *Seuls les Lambertois(e)s peuvent contribuer.

 

Une dette qui approche $100M pour Saint-Lambert

Dernière mise à jour : 6 août 2021



Saint-Lambert s'est longtemps démarqué par sa gestion rigoureuse et une dette relativement basse. Les Lambertois ont vu leur dette à long terme augmenter de 11% entre 2017 et 2020 pour s'approcher de $100M.


Une lourde dette à long terme réduit la capacité de la ville d'investir dans ses infrastructures et d'offrir plus de services à ses résidents.


La bonne nouvelle est qu'il est possible de s'attaquer à cette problématique car d'autres ville comme Westmount l'ont fait avec succès.


Mayor Trent told The Suburban that “...the city has come a long way,” since he first took over the mayor’s chair along with the city’s multi-million dollar debt after the city regained its independence following the province’s merger initiative.


Westmount’s new budget wipes out debt | News | thesuburban.com


L'article de la Revue Fiscale Canadienne propose des pistes pour le financement des besoins et la réduction de la dette à long terme


Il est important de produire un plan de réduction de la dette et du financement des immobilisations. Voici une liste des actions possibles:


1. Maximiser les demandes de subventions. Les exemples incluent les subventions des gouvernements et du secteur privé (par exemple, par le biais de partenariats public-privé). Saint-Lambert doit maximiser la récolte de ces subventions pour investir dans ses infrastructures.


2. Contributions directes provenant des fonds de fonctionnement («Pay as you go»). Les fonds peuvent être transféré du budget de fonctionnement pour payer les dépenses en capital. Dans les villes où la taxe foncière est la principale source de revenus autonomes, ce financement alternatif équivaut à payer les dépenses en immobilisations dans l'année où les dépenses sont engagées.


3. Financement durable des réserves. Le financement de réserve est un outil de financement important pour les municipalités. Au Québec, comme dans la plupart des juridictions, les municipalités ne peuvent budgétiser légalement un déficit; par conséquent, des fonds doivent être mis de côté pour les «jours de pluie». Les municipalités accumulent souvent des fonds dans les réserves, par des contributions annuelles, en prévision des dépenses sur des articles tels que des bâtiments, des véhicules et de l'équipement. La clé est d'avoir une stratégie de financement durable pour ces fonds de réserve d'immobilisations afin que des montants adéquats peuvent être économisés.


4. Dette. Le financement par emprunt n'est pas rare pour les dépenses en capital. Les municipalités peuvent émettre des débentures pour soutenir leur capital, mais pas pour financer le fonctionnement des dépenses. En règle générale, le principal et les intérêts sont remboursés sur une période ne dépassant pas la durée de vie utile du projet d'immobilisations ou de l'actif physique. La raison en est que l'avantage de l'actif devrait aider à compenser le financement de cet actif au fil du temps.


5. Autres revenus. Les municipalités peuvent parfois augmenter le financement des immobilisations par le biais d'autres revenus comme la tarification et d'autres sources de revenus qui sont parfois non-ponctuelles.


Il est important pour Saint-Lambert de se redonner une marge de manoeuvre dans les prochaines années et que notre ville retrouve une capacité d'agir pour améliorer la qualité de vie des Lambertois.


Le mot de la fin revient à l'ancien maire de Westmount, M.Peter Trent.

“We’re a mature city,” said Westmount’s Mayor Peter Trent. “...And mature cities pay off their debts.”


Source:

Financing Capital Expenditures
.pdf
Download PDF • 143KB

59 vues0 commentaire