Les dons sont admissibles à un crédit d'impôt entre 75% et 85%. *Seuls les Lambertois(e)s peuvent contribuer.

 

Refonte des outils d'urbanisme : La tenue du registre est reportée en raison d'un recours de citoyen

Dernière mise à jour : 21 août

SAINT-LAMBERT

Refonte des outils d'urbanisme : La tenue du registre est reportée en raison d'un recours de citoyens auprès de la Commission municipale du Québec 19 août 2022


Le 11 juillet dernier, le Conseil municipal a adopté le nouveau plan d'urbanisme de la Ville de Saint-Lambert, de même que les règlements qui encadreront le redéveloppement de la Ville pour les prochaines années. Il s'agissait de l'aboutissement d'un long processus qui s'est échelonné sur presque trois années et qui a fait l'objet de nombreuses consultations au cours de cette période, et encore tout récemment. Les règlements adoptés sont le fruit de nombreux compromis et tiennent compte de l'ensemble des préoccupations des citoyens.

Cet exercice obligatoire est rigoureusement encadré par un processus défini dans la Loi sur l'aménagement et l'urbanisme.


Avant de pouvoir entrer en vigueur, les règlements doivent faire l'objet d'une ouverture d'un registre pour les personnes habiles à voter. L'intention de la Ville de Saint-Lambert était de tenir ce registre les 22, 23 et 24 août 2022. Or, le 3 août dernier, la Commission municipale du Québec (CMQ) a informé la Ville qu'une demande d'avis de conformité des règlements au Plan d'urbanisme ainsi qu'au Schéma d'aménagement de l'agglomération de Longueuil a été déposée par un groupe de 18 citoyens. Puisque la CMQ a 60 jours pour rendre son avis, la Ville est donc dans l'obligation de repousser la tenue des registres à une date ultérieure à l'automne.


Cette procédure additionnelle a pour conséquence de repousser de quelques mois l'entrée en vigueur des nouveaux outils d'urbanisme. D'ici là, la Ville se voit dans l'obligation de mandater un avocat afin de la représenter lors de ces procédures.


RAPPELS DES FAITS:


La ville n'a pas été transparente en ajoutant l'ajout de garderies dans l'usage du Parc Préville. Cela n'a jamais été exprimé lors des séances de consultations publiques en juillet 2022.


La ville n'a jamais mentionné vouloir détruire le piscine publique Préville pour y installer un CPE. Cela n'a jamais été exprimé lors des séances de consultations publiques en juin 2022.



La mairesse accuse les citoyens de faire de la désinformation. La ville n'a pas évalué les problématiques de transport liées à ce projet. Et la mairesse le réalise après le fait. Cela reflète un manque de préparation et de sérieux face à ce projet

La mairesse surprise de l'opposition au projet qui se fera sans couper d'arbres.


Source: TVRS | Laramée Maintenant | Pascale Mongrain, mairesse de Saint-Lambert


209 vues0 commentaire