Les dons sont admissibles à un crédit d'impôt entre 75% et 85%. *Seuls les Lambertois(e)s peuvent contribuer.

 

RAPPORT DE CONSULTATION - Refonte du plan et de la réglementation d’urbanisme de Saint-Lambert

Dernière mise à jour : 31 juil. 2021

''Le dernier plan d’urbanisme, tout comme les règlements qui en découlent, est entré en vigueur en 2009. Après 10 ans, nous devons procéder à son actualisation afin de nous assurer qu’il réponde aux besoins de la population, tout en s’adaptant aux nouvelles réalités du milieu. Au cours des derniers mois, un projet préliminaire de plan d’urbanisme a été élaboré en intégrant les constats du diagnostic ainsi que les orientations et les objectifs à rencontrer pour atteindre la Vision d’aménagement durable 2035.''


La plateforme de participation citoyenne proposait un sondage à réponses ouvertes visant à recueillir l’avis de la population sur les objectifs prioritaires ou les stratégies proposées pour les 7 milieux de vie qui composent le territoire de la ville. Voici les propositions recueillies pour les différents milieux de vie.


Le rapport contient des recommandations directement en lien avec les commentaires que j'entends chaque semaine lors de mon porte à porte. Je trouve que ce document est un excellent départ pour adapter et modifier la refonte du plan et de la réglementation d’urbanisme de Saint-Lambert. D'autres consultations publiques devront être tenues et ce document est une bonne base de travail.


1. Secteur Vieux Saint-Lambert

• Améliorer la sécurité des déplacements actifs, notamment dans les corridors scolaires;

• Poursuivre les pistes cyclables de la ville jusqu’au métro Longueuil;

• Adresser les problèmes de nuisance sonore de tous types;

• Aménager un accès au fleuve dans le prolongement de l’avenue Notre-Dame;

• Maximiser le verdissement du parc de la Voie maritime, optimiser les aménagements du parc L'espérance.


2. Secteur Saint-Charles

• Prioriser la construction de maisons de ville plutôt que de condos de plusieurs étages;

• Faire du secteur Saint-Charles un pôle d’éducation et de recherche médicale;

• Adresser l’enjeu de circulation Saint-Charles-Saint-Georges par une infrastructure comme un tunnel évitant le passage à niveau de la voie ferrée;

• Assurer une connexion du secteur au réseau cyclable de Longueuil;

• Amener la passerelle jusqu’au croissant de l’avenue Achim plutôt que sur la Upper Edison.


3. Secteur Le Village

• Réviser les horaires d’autobus et de train pour faciliter les transferts modaux;

• Encourager un commerce de proximité de type fruiterie;

• Améliorer la protection patrimoniale;

• Diminuer le stationnement de surface qui génère des îlots de chaleur et profiter de ces espaces pour le redéveloppement;

• Faire un projet pilote de piétonnisation de l’avenue Victoria dans la portion centre-ville (ce

commentaire suscite toutefois certaines oppositions d’autres participants);

• Développer le volet culturel avec l’art urbain et des spectacles en salle;

• Assurer l’accessibilité universelle;

• Planifier le redéveloppement de l’avenue Saint-Denis;

• Bonifier le verdissement.


4. Secteur Parc Victoria-Alexandra

• Aménager un mur acoustique et végétalisé le long de la 132;

• Faire un lien cyclable vers l’avenue Victoria;

• Bonifier le verdissement du parc Alexandra et réparer la piscine;

• Faciliter l’accès en transport actif au Carré Victoria;

• Sécuriser l’intersection du boulevard Sir-Wilfrid-Laurier et du pont Victoria via la 132.


5. Secteur Houde

• Améliorer l’accès à la gare en transport en commun;

• Aménager une piste cyclable sur l’avenue Victoria;

• Bonifier les aménagements du parc Houde et en faciliter l’accès en transports actifs pour

l’ensemble des secteurs de la ville;

• Favoriser une offre de logements sociaux;

• Repenser le secteur du Provigo.


6. Secteur Préville

• Améliorer les liens vers le futur REM et la gare;

• Aménager des parcs pour enfants;

• Transformer le golf en espace public et permettant des initiatives d’agriculture urbaine;

• Bonifier le verdissement du boulevard Simard;

• Aménager une patinoire 4 saisons;

• Améliorer les mesures d'atténuation sonores le long de la 132;

• Se réapproprier le parc du Havre et la marina;

• Bonifier le verdissement du parc Pas-de-Calais et y implanter des mesures d’agriculture urbaine (jardins collectifs ou autres);

• Implanter un système de navette reliant le secteur aux points de service et d’intérêt de la ville

• Favoriser les interactions et la mixité générationnelle;

• Aménager un parc pour enfant pour répondre au nouveau portrait démographique de Préville-en-bas.


7. Secteur Préville-les-champs

• Connecter le réseau cyclable au reste de Saint-Lambert;

• Faire la lutte aux îlots de chaleur;

• Implanter un système de navette reliant le secteur aux points de service et d’intérêt de la ville;

• Aménager plus de parcs et planter davantage d’arbres pour les résidents du secteur de

Navarre-Plamondon;

• Ne pas densifier davantage le secteur de Navarre-Plamondon;

• Élaborer un plan de développement pour le boisé du Limousin;

• Aménager un parc à chiens pour les gens de Préville


Idées


''La plateforme de consultation permettait à la population d’identifier les objectifs du plan d’urbanisme qui les interpellent le plus. Voici les actions les plus populaires pour les 3 premières orientations d’aménagement et de développement. Les orientations 4 et 5 ayant récolté 1 vote pour chacune des actions proposées, l’exercice ne permet pas d’en faire ressortir ce qui semble plus cher à la population.''


1. Orientation 1 – Identité

• Se doter d’une réglementation permettant de mieux encadrer les futurs développements afin de conserver l’identité de Saint-Lambert (4 votes);

• Définir une programmation distinctive et appropriée au potentiel du parc du Havre (3 votes);

• Sensibiliser la population à la mise en valeur du patrimoine, ancien et moderne (3 votes);

• Bonifier les exigences de verdissement dans les stationnements (3 votes).


2. Orientation 2 – Mobilité

• Compléter le réseau cyclable et aménager des pistes sécuritaires sur des axes stratégiques qui permettent de relier les points d’intérêt (2 votes).


3. Orientation 3 - Parcs et espaces publics

• Poursuivre la coulée verte afin de relier par un parcours actif et une signalétique distinctive les principaux parcs et équipements publics (2 votes).


PPU SECTEUR SAINT-CHARLES


La consultation publique visant le PPU du secteur Saint-Charles est de loin celle qui a suscité le plus d’intérêt.


1. Composantes paysagères et de circulation


Les commentaires qui ressortent en lien avec le sujet du forum sont les suivants :


Circulation véhiculaire

L’enjeu de circulation au passage à niveau de la rue Saint-Georges et

à l’intersection avec l’avenue Saint-Charles devrait être une priorité

et nécessite l’aménagement d’un viaduc ou d’un tunnel

• Il faudrait sécuriser le corridor scolaire de l’avenue Birch pendant les

travaux de construction et une fois le projet développé. Il faudrait

également sécuriser les intersections déjà identifiées au PPU de

même que l’intersection de l’avenue Birch et de la rue Mercier ou

inverser le sens unique sur une portion de l’avenue Birch;

• Des mesures d’apaisement de la circulation plus imposantes

pourraient être aménagées ou une partie de l’avenue Saint-Charles

devrait être aménagée en voie partagée pour y apaiser la circulation;

• On craint l’impact de la densité sur la circulation locale et le

stationnement sur rue dans les rues voisines;

• Il est proposé de mettre l’avenue Oak à double sens


Mobilité durable

• Le prolongement de la coulée verte est bien intégré;

• La coulée verte n’est pas cyclable et ne devrait pas le devenir;

• Les déplacements actifs devraient être concentrés le long de la voie

ferrée;

• Le lien nord-sud de part et d’autre de la voie ferrée devrait être

conçu dans une optique d’accessibilité universelle;

• Le réseau cyclable devrait se connecter au boulevard Jacques-Cartier

et idéalement mener jusqu’à Boucherville;

• La passerelle suscite une réception plutôt favorable, bien qu’elle ne

fasse pas l’unanimité. Sa localisation du côté de la rue Upper Edison

devrait être revue;

• Il est suggéré de créer des ilots perméables pour optimiser le

potentiel piétonnier;

• L’idée du taxi collectif comme mode de transport collectif vers la

gare est proposée.


Stationnement

• Le garage en structure étagée ne fait pas l’unanimité. Il est plutôt

suggéré de mettre les stationnements de l’ARTM souterrains et

gratuits;

• Une offre de stationnement supplémentaire pour la gare serait aussi

favorable pour le centre-ville qui connait des enjeux à ce sujet;

• Il faudrait prévoir d’intégrer du verdissement au stationnement

étagé et prévoir des matériaux de qualité architecturale;

• Il est suggéré de privilégier le stationnement intérieur, le principe de

mutualisation des cases et d’établir des ratios maximums.


Paysage et végétation

• Il est proposé de privilégier un talus densément végétalisé le long de

la voie ferrée;

• La végétation aux couleurs variées et l’aménagement de bassins de

rétention devraient faire partie des composantes paysagères;

• La maximisation des espaces verts est bien reçue de même que

l’agriculture urbaine, mais celle-ci ne devrait pas se faire au

détriment d’espaces verts et de canopée de qualité;

• Les modes de gestion des eaux de pluie devraient être des intrants à

l’aménagement paysager;

• Il faudrait prévoir une intégration paysagère de la passerelle;

• Il faudrait prévoir des critères pour assurer la qualité architecturale;

• On souhaiterait y voir un projet de forêt comestible

• Respecter un dégagement de 30 m de la voie ferrée et non de 15 m

est demandé. De plus, la bande de dégagement de 30 m ne semble

pas suffisante pour accueillir toutes les fonctions qu’on y projette;

• Aménager des sentiers naturalisés serait intéressant;

• Il faudrait prévoir des aménagements paysagers à faible besoin

d’entretien et sans gazon;


2. Composantes urbaines


Usages

• Les gens semblent majoritairement favorables à la mixité

d’usages et de services, notamment par une offre

communautaire et de services à la population;

• Le redéveloppement ne devrait pas évacuer totalement les

usages industriel et commercial de gros;

• Les services à la population sont déjà saturés. Conséquemment,

il ne faudrait pas accueillir de nouveaux résidents;

• Les gens semblent majoritairement favorables à la subdivision

du secteur en quatre sous-secteurs et aux intentions

d’aménagement de chacun;

• Le parc devrait conserver sa vocation sportive;

• On aimerait garder le terrain de baseball et en faire un lieu

polyvalent.


Cadre bâti

• Le projet n’est pas à l’image et dans l’esprit de Saint-Lambert;

• Les images de référence pour l’architecture présentent des

projets non identitaires, qui pourraient se retrouver dans

n’importe quelle ville;

• Les bâtiments de 6 à 8 étages sont trop hauts et posent des

enjeux d’intégration au milieu existant, de création d’une

véritable vie de quartier ainsi que des impacts éoliens,

d’ensoleillement, d’intimité et de bruit pour les citoyens de la

rue Upper Edison;

• Pour le cadre bâti résidentiel, de nombreux commentaires

demandaient de limiter les constructions à 3 ou 4 étages, à des

maisons de ville, à des maisons unifamiliales détachées et à des

plexes, « walk-up » comme ceux présents sur les avenues Birch

et Maple, mais pas de multilogements de type condo de 6 à 8

étages qui dénaturent l’image de Saint-Lambert;

• Il faudrait améliorer davantage les espaces verts plutôt que de

densifier le cadre bâti;

• Le secteur semble propice à accueillir des constructions aux

nouvelles tendances architecturales;

• Il faudrait prévoir des critères architecturaux qui assureraient

une harmonie des différentes phases de développement

réalisées par différents promoteurs et architectes;

• Il est proposé de privilégier les entrées principales donnant

directement accès aux logements pour éviter les aires

communes.


3. Orientations d’aménagement


Densité et compacité

• Plusieurs citoyens ont choisi Saint-Lambert pour éviter de se trouver

dans un milieu trop urbain comme le projet de PPU le propose;

• Les participants semblent favorables à la mise en valeur du site par la

compacité et une plus forte densité en hauteur;

• La densité existante semble permettre de proposer un

développement en deçà de la densité théorique exigée par le SAD;

• On propose de faire un développement de maisons de luxe avec des

maisons isolées très proches les unes des autres pour assurer la

densité;

• On propose le projet « Les sentiers de Brossard » sur le boulevard de

Rome et le « Village de la Gare » à Saint-Hilaire comme projets de

référence qui pourraient convenir au redéveloppement du secteur.

Mixité

• Les participants apprécient l’offre de commerces de proximité, la

mobilité durable proposée ainsi que les intentions de verdissement,

d’agriculture urbaine et d’avoir un marché public à l’année;

• Les participants apprécient aussi l’idée d’un milieu vivant à toutes

heures de la journée afin de ne pas être une banlieue-dortoir. Pour

ce, il faudrait maximiser la mixité d’usages;

• L’offre de logements répondants à différents ménages et à différents

budgets (tels qu’abordables et sociaux) semble manquer aux

orientations;

• On apprécie l’intention de créer un pôle communautaire et

commercial, mais on souhaiterait que cette idée soit plus détaillée;

On exprime une crainte que les écoles, les garderies et les services

municipaux ne puissent fournir à la demande. Il faudrait coordonner

l’arrivée de nouveaux ménages avec de nouvelles places en garderie

et dans les écoles existantes ou à mettre en projet;

• On propose de prolonger les heures d’ouverture de services

municipaux et d’intégrer aux projets résidentiels des services comme

des gymnases, des piscines, des terrains de tennis;

• Il faudrait s’approprier nos espaces publics et les animer davantage;

• Il est suggéré d’offrir une mixité et des services publics autour

desquels pourraient se développer un réel sens de collectivité et de

communauté essentiel à la création d’un quartier.






40 vues0 commentaire