Les dons sont admissibles à un crédit d'impôt entre 75% et 85%. *Seuls les Lambertois(e)s peuvent contribuer.

top of page

Résumé de l'activité municipale Lambertoise en février 2023

Voici 4 dossiers qui retiennent l'attention présentement à Saint-Lambert.


1. Les technologie de l'information


La Ville de Brossard a signifié aux villes de Saint-Lambert et Boucherville le non-renouvellement de l'Entente intermunicipale concernant l'exploitation d'un environnement commun de gestion des actifs informationnels, et ce à compter du 31 décembre 2023;


Saint-Lambert doit investir dans ses ressources informatiques afin de maintenir les services aux citoyens. Des dépenses de $500 000 $ à même le programme de paiement comptant progressif (PCP) ont étés approuvés pour débuter le financement du transfert de la gestion des technologies de l'information.


La Ville de Saint-Lambert se risque dans le développement à partir de zéro d'un nouveau système informatique. Le DG avait parlé d'une enveloppe de $2M pour développer les systèmes informatiques et $1M annuellement pour les maintenir par la suite.


Un dossier très risqué à suivre de près. Ces projets informatiques sont malheureusement trop souvent des gouffres sans fonds.


Pendant ce temps, Le FM103.3 a publié le 23 janvier 2023 que Longueuil paiera près de 5 M$ pour entretenir ses systèmes informatiques.


Longueuil a en M.Louis-Philippe Leblanc un Directeur des technologies de l'information extrêmement qualifié doté d'un CV exceptionnel à l'emploi de la ville de Longueuil depuis plus de 24 ans avec une bac et une maîtrise en informatique.


Pourquoi ne pas avoir mutualisé nos services informatiques avec Longueuil. Il faut faire preuve de réalisme économique et technique.


En voulant demeurer indépendant avec ses ressources informatiques Saint-Lambert s'embarque dans une aventure alors qu'une solution plus simple, moins risquée et moins coûteuse aurait été de faire une entente pour bénéficier des infrastructures informatiques de Longueuil





2. Financement des services professionnels - Situation financière de la Ville


Le conseil a approuvé une dépense de 50 000 $ pour donner un mandat de consultant à RCGT dans le but d'appuyer solidement les revendications de la Ville de Saint-Lambert face à l'agglomération.


La mairesse dit elle même que c'est une tâche presqu'impossible de changer la formule des quotes-parts puisqu'elle est intégrée dans une loi provinciale. Alors pourquoi continuez à dépenser du temps, de l'énergie et notre argent dans une cause perdue d'avance?

Saint-Lambert a dépensé près de $800,000 en frais de consultants, légaux, marketing etc dans les années 2010 dans le cadre de la campagne ''On paie trop pour Longueuil'' sans obtenir de résultats tangibles. Source: Le Courrier du Sud | Paie-t-on vraiment trop pour Longueuil ? La véracité des chiffres


La maire Brodeur a d'ailleurs été élu en promettant de mettre fin à ces dépenses qui n'auront servi à rien au final.


Mais, n'apprenant pas de nos erreurs et vivant d'espoir, certains membres du conseil récidivent en commandant une énième étude sur le sujet avec une première facture de $50,000...nos parcs, nos infrastructures et nos organismes auraient pourtant bien besoin de cet argent.


A Saint-Lambert, on aime rejouer Don Quichotte et on continue à investir de l'argent dans cette idée que l'agglomération ajustera la formule des quotes-parts.


Un conseiller accompagne la mairesse dans sa croisade comme le faisait le brave Sancho Panza.


3. Rapport TB Maestro sur la Reconstruction Hôtel de ville avec intégration de la Maison Desaulniers et du Centre Multifonctionnel et reconstruction Ateliers Municipaux/Entrepôt


On trouve vraiment plusieurs éléments intéressants dans le rapport déposé par la firme TB Maestro en décembre 2020. Belle initiative de la ville que de le partager (plus de deux plus tard). Voir la page 123 de l'ordre du jour du 13 février 2022. Source: 2023-02-13_agenda_publicv2.pdf (saint-lambert.ca)


Je trouver particulier que la mairesse et le conseil n'en ait pas parlé abondamment lors de la séance du conseil. Ce rapport présente pleins d'informations aidant à comprendre l'état des bâtiments appartenant à la ville et sa meilleure recommandation pour la Reconstruction Hôtel de ville avec intégration de la Maison Desaulniers et du Centre Multifonctionnel et reconstruction Ateliers Municipaux/Entrepôt


Comme nous avons déjà ce rapport, est-il vraiment nécessaire de commander encore plus d'études techniques au sujet de l'hôtel de ville au printemps et dépenser encore des milliers de dollars?


Nous sommes pourtant à l'étape ou on devrait expliquer le rapport TB Maestro aux citoyens et leur présenter les options envisageables pour ensuite faire le montage financier et aller de l'avant. Mais on préfère d'autres études coûteuses alors que nous avons tout en main. Voir l'audit technique de l'Hôtel de ville à la page 168. Source: 2023-02-13_agenda_publicv2.pdf (saint-lambert.ca)



Voici le scénario 3 qui est recommandé par TB Maestro à la page 162.


Détail des opérations du scénario :

- Hôtel de ville démoli-reconstruit + intégration Centre Multifonctionnel agrandi + intégration Maison des Aînés

- Création d'un stationnement souterrain sous le site de l'Hôtel de Ville

- Aliénation de l’ancien Centre Multifonctionnel

- Aliénation de l’ancienne Maison Desaulniers

- Ateliers Municipaux/Entrepôt reconstruits


1. Avantages

• Avec l'implantation de stationnements souterrains, bénéfice possible pour des constructions en PPP supplémentaires sur le site de l'Hôtel de Ville

• Profits générés par l'aliénation de la Maison Desaulniers et concentration des activités au centre ville

• Profits générés par l'aliénation du Centre Multifonctionnel et concentration des activités au centre ville

• Avec reconstruction des actifs, amélioration maximale de la fonctionnalité des espaces et réponses aux besoins actuels et futurs pour tous les actifs.

• Maintien de la proximité des actifs avec le centre ville historique et économique (maintien de l'apport économique local)

• Concentration des services et activités culturelles en un même centre civique

• Mutualisation possible des espaces entre l'Hôtel de Ville, le Centre Multifonctionnel et la Maison des aînés

• Facilité d'accès pour les ainés aux services de l'Hôtel de Ville


2. Inconvénients

• Frais élevés du projet en raison de la reconstruction de l'Hôtel de Ville, du Centre Multifonctionnel et de la Maison Desaulniers

• Relocalisation temporaire des effectifs de l'Hôtel de Ville pour une période assez longue

• Concentration possible de flux de circulation au sein du même site de l'Hôtel de Ville


Budget d'opérations : 31 M$


Selon TB Maestro, ce scénario est celui qui paraît le plus intéressant, respectant notamment les enjeux globaux de maintien du cadre urbain historique et de l'environnement social : il conserve le caractère historique d'implantation des services administratifs de la municipalité et des activités culturelles au centre ville.


La reconstruction de tous les actifs au sein du site de l'Hôtel de Ville permettrait de dynamiser et renforcer les activités de chacun des actifs, de par leur proximité et des opportunités de mutualisation des espaces et de collaboration que cela offrirait.


Mais TB Maestro ne prend aucunement compte de la capacité de payer des Lambertois et de l'état des finances de la ville.


$31M est une énorme somme, presque la moitié du budget annuel de Saint-Lambert. Encore une fois, il faut faire preuve de réalisme économique et se demander si Saint-Lambert a encore les moyens de ses ambitions pour se payer tout cela ou si nous sommes à l'étape de considérer se regrouper comme un arrondissement de Longueuil et ne pas avoir à reconstruire un garage municipal? Il faut mettre les émotions de côté et être réaliste.


4. Réaménagement du Chemin Tiffin


La ville de Longueuil, ses fonctionnaires, les fonctionnaires de Saint-Lambert, les écoles situées sur le Chemin Tiffin s'étaient tous entendus sur une vision d'aménagement à la fin de l'année 2022 pour des travaux débutant en 2023. Cette vision a été présentée au conseil de Saint-Lambert et le conseil n'a pu s'entendre. Des divisions internes existent présentement à ce sujet.


L'ex-conseiller et Directeur général du Collège Charles-Lemoyne et de l'Académie internationale Charles-Lemoyne, M. David Bowles, s'est présenté à la séance du conseil pour parler de la situation du Chemin Tiffin. Son exposé est très clair et bien structuré (voir à 52 min 14 secondes de la séance du conseil). Il mentionne qu'une lettre a été envoyée à la mairesse de Saint-Lambert en octobre 2022.


Je vous laisse cet extrait de la séance. Je ne sais pourquoi la mairesse rit après l'introduction de M.Bowles?

Les directions des écoles ont été convoquées par les cadres et fonctionnaires des villes de Saint-Lambert et de Longueuil le 14 novembre 2022 pour expliquer le projet. Les directions des trois collèges étaient enchantées. Les élu.es de Longueuil, les cadres et fonctionnaires des villes de Saint-Lambert et de Longueuil appuient cette vision. Cette vision s'intègre dans le Plan directeur des déplacements cyclables publié par Longueuil en 2018


Voici le lien pour le consulter.


Comment est-il possible que la mairesse et certains membres du conseil ait été autant déconnectés des élu.e.s de Longueuil, des cadres et fonctionnaires de Longueuil et de Saint-Lambert?


Comment est-ce possible que ce projet ait été approuvé et présenté aux écoles sans que la mairesse et certains membres du conseil aient été au courant?


Est-ce la facture du réaménagement du Chemin Tiffin va augmenter pour les citoyens Lambertois puisque la mairesse Mongrain et certains élu.e.s Lambertois se sont opposés au projet pourtant approuvé par les élu.e.s de Longueuil, les cadres et fonctionnaires des villes de Longueuil et de Saint-Lambert?


Une consultation publique sur le sujet devait avoir lieu à Saint-Lambert en décembre 2022. Cette consultation publique n'a jamais eu lieu.


Une élue m'a dit qu'une consultation publique aurait lieu bientôt, dossier à suivre.


Dossier extra: Que se passe t'il dans le dossier des infrastructures municipales et la recherche de subventions PRIMEAU? Une mise à jour serait nécessaire...Pendant ce temps à Joliette, on récolte $5.8M.


PROGRAMME D'INFRASTRUCTURES MUNICIPALES D'EAU

Près de 5,8 M$ pour les infrastructures d'eau à Joliette

27 février 2023


Dans le cadre d'une tournée des régions la menant dans Lanaudière, la ministre des Affaires municipales, Mme Andrée Laforest, accompagnée du député de Joliette, M. François St-Louis, a annoncé le 24 février qu'une aide financière totalisant 5 770 450 $ a été accordée à la Ville de Joliette pour des travaux d'infrastructures d'eau.


Plus précisément, l'aide financière appuie deux projets de renouvellement de conduites d'eau potable et d'eaux usées sur divers tronçons pour permettre une meilleure gestion des eaux de la ville. Ainsi, d'une part, une somme de 3 207 090 $ vise plus de 1,3 km de conduites sous les rues De Lanaudière, Piette, Saint-Antoine et Lajoie Sud. D'autre part, une subvention de 2 563 360 $ cible plus de 1 km de conduites sous le boulevard de la Base-de-Roc et la rue Dugas.

Citations :

« Appuyer les municipalités pour le renouvellement de leurs infrastructures d'eau est important pour notre gouvernement, puisque nous contribuons ainsi à améliorer la qualité de l'eau potable et celle des eaux usées qui sont rejetées dans l'environnement. Je suis heureuse d'être à Joliette aujourd'hui pour annoncer cet investissement de près de 5,8 millions de dollars, qui démontre une fois de plus notre volonté d'accompagner les municipalités dans leurs projets prioritaires. » Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales
« C'est une excellente nouvelle que nous avons aujourd'hui pour la population de Joliette. Ultimement, l'aide octroyée permettra la remise à neuf de conduites d'eau sur plus de deux kilomètres! On vient ainsi pérenniser les services que la Ville offre aux citoyennes et aux citoyens. Je suis très fier de la contribution du gouvernement à ce projet. » François St-Louis, député de Joliette
« L'annonce d'aujourd'hui est accueillie avec enthousiasme. Cette aide financière soutiendra d'importants travaux de renouvellement de conduites d'eau potable et d'égout sur le territoire joliettain. Au nom des citoyennes et des citoyens, je tiens à remercier l'équipe du ministère des Affaires municipales et de l'Habitation pour sa précieuse collaboration. » Pierre-Luc Bellerose, maire de Joliette

Faits saillants :

  • L'aide financière provient du Programme d'infrastructures municipales d'eau (PRIMEAU) , qui est issu du Plan québécois des infrastructures (PQI) . Entre 2022 et 2032, ce dernier prévoit des investissements de plus de 7,4 milliards de dollars dans le secteur des infrastructures municipales, sous la responsabilité du ministère des Affaires municipales et de l'Habitation (MAMH).

  • Ce passage de la ministre des Affaires municipales à Joliette s'inscrit dans le cadre d'une tournée des régions qui lui permet d'échanger avec les élues et élus municipaux des quatre coins du Québec. Lors des rencontres, il est notamment question des dossiers d'actualité et des chantiers prioritaires du MAMH, dont la mise en œuvre du plan de la Politique nationale de l'architecture et de l'aménagement du territoire , le renouvellement de la Stratégie gouvernementale pour assurer l'occupation et la vitalité des territoires , et l'importance de favoriser des infrastructures bleues et vertes mieux planifiées et mieux gérées.





Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page