Les dons sont admissibles à un crédit d'impôt entre 75% et 85%. *Seuls les Lambertois(e)s peuvent contribuer.

 

Passer de la ville à la cité - Faire place à la participation citoyenne - Vision Saint-Lambert


Dans son livre ''Passer de la ville à la cité'' Maxime Pedneaud-Jobin (Maire de Gatineau) explique son parcours et les réflexions qui l'ont menés à se présenter comme conseiller, à fonder le parti politique municipal Action Gatineau et ensuite se présenter comme maire.


Il explique la différence entre la démarche d'un parti municipal représentant les citoyens et le programme municipal issu de la fonction publique.


Son raisonnement pour Gatineau s'applique aussi pour Saint-Lambert.


A Saint-Lambert par exemple, la ville se dote d'une planification stratégique et de plans directeurs (Plan stratégique 2021-2025 Ville de Saint-Lambert)


Ainsi la ville soumet une proposition de budget où les décisions politiques consistent à la réalisation des objectifs établis par les fonctionnaires (A Saint-Lambert, on appelle cela aussi les intérêts supérieurs de la ville).


''Concrètement, cela veut dire que ne sont pas les citoyens lors d'une élection qui choisissent entre les diverses options de programme qui répond le mieux à leurs aspirations. Les citoyens élisent des notables, des personnalités connues qui décident, après les élections, du rythme du plan d'action de l'application du plan d'action issu de l'administration municipale.''


Pour Vision Saint-Lambert, le processus est tout autre. Le programme est issu d'une démarche citoyenne. En tant que chef du parti, j'ai rassemblé des citoyens et nous avons débattu et réfléchi aux besoins de Saint-Lambert lors de plusieurs rencontres et nous proposons des orientations pour l'avenir. La forme la plus achevée de ce mouvement est la formation d'un parti politique évoluant dans une démarche encadrée pour établir une Vision d'avenir.


''Les candidats à la mairie traditionnels ne proposent que quelques projets en général avec des grandes orientations un peu floues. Avec un parti, un(e) candidat(e) à la mairie présente une vision d'avenir issu d'un programme provenant d'une véritable démarche citoyenne.

Dans cette dynamique, le maire n'est plus le seul maître à bord. Il est le chef d'orchestre d'un gouvernement dont les tâches dépassent celle d'une organisation traditionnelle.''


''Dans cette nouvelle optique, le maire ne perçoit plus les citoyens comme des clients désirant être bien servis mais comme des véritables co-propriétaires de la ville.''


C'est cela une Vision pour Saint-Lambert. Voici notre programme.



In his book '' Passer de la ville à la cité '' Maxime Pedneaud-Jobin (Mayor of Gatineau) explains his career and the reflections that led him to stand as a councilor, to found the municipal political party Action Gatineau and then running as mayor.


He explains the difference between the approach of a municipal party representing the citizens and the municipal program resulting from the public service.


His reasoning for Gatineau also applies to Saint-Lambert.


In Saint-Lambert, for example, the city has a strategic plan (Strategic Plan 2021-2025 Ville de Saint-Lambert)


Thus the city submits a budget proposal where the political decisions consist in the achievement of the objectives established by the civil servants (In Saint-Lambert, this is also called the superior interests of the city).


Concretely, this means that it is not the citizens during an election who choose between the various program options that best meet their aspirations. The citizens elect notables, known personalities who decide, after the elections, the rhythm of the action plan of the application of the action plan resulting from the municipal administration. ''


For Vision Saint-Lambert, the process is quite different. The program is the result of a citizen approach. As party leader, I gathered citizens and we debated and reflected on the needs of Saint-Lambert during several meetings and we are proposing directions for the future. The most complete form of this movement is the formation of a political party evolving in a framed process to establish a Vision for the future.


The traditional candidates for mayor only propose a few projects in general with a little vague main orientations. With a party, a candidate for mayor presents a vision for the future resulting from a program stemming from a genuine citizen approach.

In this dynamic, the mayor is no longer the only master on board. He is the conductor of a government whose tasks go beyond that of a traditional organization. ''


'' In this new perspective, the mayor no longer perceives citizens as customers wishing to be well served but as true co-owners of the city. ''



52 vues0 commentaire