Les dons sont admissibles à un crédit d'impôt entre 75% et 85%. *Seuls les Lambertois(e)s peuvent contribuer.

 

Pascale Mongrain, la première et dernière mairesse de Saint-Lambert?

Dernière mise à jour : 7 avr.


Lors de la séance du conseil du 22 novembre, la mairesse Pascale Mongrain a déclaré «On est en situation de détresse financière» lors de son mot d’ouverture.


Elle a évoqué quatre raisons principales pour expliquer la situation dans laquelle la Ville se retrouve financièrement.


  • Les quotes-parts payées à l’agglomération de Longueuil, expliquant que Saint-Lambert est désavantagée par l’absence de parc industriel sur son territoire.

  • Elle estime qu’il y a eu une lacune sur le plan de l'entretien des infrastructures et que le maintien des taxes très bas pendant des décennies a pelleté le problème vers l’avant.

  • Elle a également souligné l’âge de Saint-Lambert, fondée en 1857, et que «ce qu’il y a sous nos rues est pas mal plus vieux que dans les villes adjacentes».

  • Enfin, la mairesse a ajouté que la Ville est déjà beaucoup endettée, notant une dette brute de 100 M$ et une dette nette de 75 M$.

Elle souligne que la capacité de taxer les Lambertois.e.s est atteinte et que taxer à un taux plus haut que l'inflation est futile. Elle explique que 85% du budget de la ville est pour la masse salariale régie par les conventions collectives. Et qu'il reste 15% pour travailler le budget.


Comme il n'y a pas beaucoup d'argent disponible elle préconise des initiatives qui ne coûtent rien:


  • Mieux communiquer avec les citoyens

  • Augmenter la sécurité dans les rues

  • Travailler sur le problème du bruit

  • Organiser du bénévolat

  • Mieux entretenir nos arbres et trouver des subventions pour planter des arbres.

La mairesse dit que la situation financière va provoquer une crise, car tout est paralysé présentement.


Elle dit que nous sommes à un point tournant et que 2022 est déterminant. Si on ne règle pas en 2022, des scénarios dommageables se profilent.


La mairesse parle ensuite de fusion forcée ou de faillite si son objectif de régler la question fiscale de Saint-Lambert n'est pas réglé en 2022.


Source: Le Courrier du Sud | Saint-Lambert est en détresse budgétaire, prévient la nouvelle mairesse


Mon analyse de la situation


Je partage le constat de la mairesse à propos de la détresse financière de Saint-Lambert et j'ai déjà documenté le dossier des quotes-parts dans ce blogue de façon détaillée.

Réponse à la question de M.Birlichi sur ma position face à l'agglomération de Longueuil (visionsl.org)


La mairesse veut donc tenter de renégocier le dossier des quotes-parts avec Longueuil en 2022. Selon moi c'est voué d'avance à l'échec. Elle va se buter à Jonathan Tabarah, Vice-président du comité exécutif de la Ville et leader de la majorité au conseil de Longueuil. Sa philosophie envers les demandes des villes défusionnées se résume à ceci : ''Si l'un paye moins, l'autre paie plus.'' Il n'y aura pas d'ouvertures, ni de collaboration de Longueuil, ni de Boucherville pour changer les choses. Penser autrement c'est rêver.


Je pense que la mairesse est très consciente de cela aussi. Mais elle veut tout de même faire l'exercice pour se dédouaner face aux Lambertois.e.s lorsque viendra le temps en 2023 de poser la question qui tue:


''Acceptez-vous que Saint-Lambert devienne un arrondissement de Longueuil?''


Saint-Lambert deviendra alors un arrondissement comme ses voisins Greenfield Park, Vieux-Longueuil et Saint-Hubert. Les responsabilités d'un arrondissement se comparent à celles de la ville de Saint-Lambert (urbanisme, enlèvement des matières résiduelles, développement économique, local et social, culture, loisirs, parcs, voirie locale) mais avec une administration centralisée dans l'agglomération de Longueuil.


La question se pose.


Est-ce que Pascale Mongrain sera la dernière Mairesse de Saint-Lambert?


Sera t'elle celle qui va fermer les lumières de notre ville après 164 ans d'existence?


PS: Pour un complément d'informations, je vous invite à lire les articles suivants.


La situation financière de la Ville n’est plus soutenable


LES VILLES ET L’ÉCONOMIE – UNE SITUATION FINANCIÈRE PRÉCAIRE


Vision Saint-Lambert propose des solutions.


Notre programme électoral explique comment VSL créerait de la richesse à long terme avec la création des pôles économiques, avec une administration plus dynamique et une plus grande contribution financière des promoteurs immobiliers pour les futurs projets:


724 vues0 commentaire