Les dons sont admissibles à un crédit d'impôt entre 75% et 85%. *Seuls les Lambertois(e)s peuvent contribuer.

 

LE MANDAT DU CONSEIL SORTANT SE TERMINE SUR UNE TRÈS MAUVAISE NOTE FINANCIÈRE



COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Pour publication immédiate


Le parti municipal Vision Saint-Lambert – Équipe Karl Villeneuve :

LE MANDAT DU CONSEIL SORTANT SE TERMINE SUR UNE TRÈS MAUVAISE NOTE FINANCIÈRE



Saint-Lambert, le 9 octobre 2021,


Le dernier Conseil de ville de Saint-Lambert ayant été tenu lundi dernier, le 4 octobre, il y a vraiment lieu de s’inquiéter pour la santé financière de la ville. Un conseiller sortant a mentionné que la ville allait droit dans un mur (financier), et autant le directeur-général que le Trésorier ont exprimé de vives inquiétudes sur les perspectives financières pour 2022.


D’abord, il est vrai que la pandémie a généré un surcroît d'activités immobilières, et donc des revenus de taxes de mutation plus élevés qu’anticipés depuis 18 mois. Mais on note déjà un ralentissement de ce côté. Même si ces revenus sont généralement considérés comme non-récurrents, l'administration actuelle semble déjà avoir dépensé toutes les sommes additionnelles reçues sans se créer de réserves, et continue de voter pour de nouveaux dépassements sur les dépenses budgétées. Actuellement, les fonds libres de la Ville (les surplus non-affectés) se retrouvent déjà à un niveau sous les normes reconnues pour une ville de cette taille et l’administration quitte en laissant des coffres qui doivent déjà être regarnis.


Également, un nouveau rôle triennal d’évaluation foncière entrera en vigueur le 1er janvier prochain, et la hausse moyenne de 28% des valeurs des maisons à Saint-Lambert étant supérieure à celle des autres villes de l’Agglomération, la contribution déjà élevée des Lambertois aux dépenses de Longueuil augmentera encore plus vite. L’agglomération avait déjà annoncé au printemps dernier que des hausses de dépenses de 4,75% étaient prévues pour 2022, et déjà l’administration en place savait que des hausses importantes des quotes-parts pour Saint-Lambert étaient à prévoir : selon nos estimés, une hausse de $2,1M est à prévoir pour 2022.


Enfin, là où le bât blesse, des ateliers de la ville déclarés désuets devront rapidement être reconstruits en même temps que nous tentons de rattraper le retard pris au cours de 4 dernières années avec l’entretien des infrastructures.


Cette administration nous laisse donc dans une bien mauvaise posture après avoir épuisé ses réserves et augmenté ses dépenses au-delà de ce qui peut être maintenu. Pour aborder 2022, nous aurons besoin de 1,2M$ de plus pour restaurer une marge de manoeuvre, 2,1M$ de plus pour supporter la hausse de notre quote-part à l'Agglo, $1,1M pour l'indexation des dépenses des compétences directes de la Ville, en même temps que nous devrons possiblement faire face à une baisse de 2M$ des taxes de mutation. Nous avons également un urgent besoin de reprendre le contrôle sur la dégradation de nos infrastructures. Cette administration quitte en nous laissant avec un trou financier de 8M$ sur un budget total de 60M$, soit un leg qui, même avec la baisse du taux de taxe engendrée par le nouveau rôle foncier, se traduira malgré tout par une hausse substantielle du niveau des taxes résidentielles d’environ 15%. Évidemment, il y aura des options pour repousser certaines de ces augmentations, mais elles grèveront certainement le bilan de la ville.


Vision Saint-Lambert scrutera attentivement les livres de la Ville dès qu’il le pourra pour déterminer toutes les options afin de limiter toute hausse de taxe au-dessus de l’inflation (IPC), réviser les services et programmes qui pourraient dégager une marge de manœuvre sans impacter les services importants, maintenir les investissements pour la rénovation de la Ville et faire pression sur Québec et Longueuil pour nous permettre d’aller chercher toutes les subventions et ressources disponibles afin de maintenir la qualité des services pour les Lambertoises et les Lambertois.


On peut réellement se questionner sur la gestion financière des dernières années par le Conseil de ville, l'ex-directeur-général, et le Comité des finances. Le silence des membres actuels du Conseil sur l’état des finances a de quoi surprendre.


- 30 –


Pour des informations supplémentaires, veuillez communiquer avec Claude Ferguson, candidat aux élections municipales pour le poste de conseiller pour le district #2 à Saint-Lambert. Courriel : claude.a.ferguson@gmail.com Cellulaire : 514-862-1902

123 vues1 commentaire