Les dons sont admissibles à un crédit d'impôt entre 75% et 85%. *Seuls les Lambertois(e)s peuvent contribuer.

 

Le candidat à la mairie Karl Villeneuve désire redonner du lustre à Saint-Lambert

Karl Villeneuve se présente à la mairie de Saint-Lambert avec l’intention d’amener sa municipalité à son plein potentiel.


Le gestionnaire de carrière entend combler ce qu’il perçoit comme un manque de cohésion à l’hôtel de ville et une carence dans les infrastructures en créant une vision rassembleuse. Pour y parvenir, il s’est d’ailleurs doté d’une équipe – Vision Saint-Lambert –, alors qu’on ne retrouve aucun parti actuellement à Saint-Lambert.


«Je veux amener Saint-Lambert là où elle devrait être, affirme d’entrée de jeu le candidat. J’habite ici, je marche ici, j’utilise les infrastructures ici, alors je tiens à ce qu’elles soient les plus belles de la Rive-Sud.»


Il ajoute à ce sujet que les subventions provinciales et fédérales existent pour aider la municipalité à gérer ce déficit en infrastructures et que la Ville doit les utiliser. M. Villeneuve a amorcé des rencontres avec les citoyens dès octobre 2020 afin de se préparer pour sa campagne, qu’il affirme avoir lancée en mars. Il entend poursuivre son porte-à-porte durant les prochains mois afin d’avoir la meilleure idée possible des attentes des citoyens.


«En démocratie municipale, chaque rue a ses enjeux et mon but est de comprendre chacun de ces petits défis, poursuit le candidat. Ça prend des grands projets, mais ça prend également des petits ajustements et c’est l’équilibre entre les deux que je veux aller chercher.» Directeur des ventes nationales chez Messer Canada, il se décrit comme un leader et explique que pour lui, l’important n’est pas d’être sous les projecteurs, mais de travailler avec des gens qui vont porter la ville à un autre niveau.


Questionné sur les séances houleuses du conseil de ville, celui qui est résident de Saint-Lambert depuis 23 ans se dit ouvert aux idées divergentes, pourvu qu’elles viennent avec de l’écoute et un consensus. «La difficulté actuelle, je pense que c’est qu’il y a déjà un chemin tracé avant d’arriver au consensus, analyse-t-il. De mon côté, je ne suis pas ici pour imposer, mais pour partager des propositions, en discuter, prendre le pouls de la population et respecter le travail d’équipe.»


Dynamique de parti


Pour se faire, il a lancé Vision Saint-Lambert, une équipe avec laquelle il se présentera en novembre. Pour le moment, seuls Claude Ferguson et Louis-Michel Raby ont confirmé leur candidature comme conseillers, mais M. Villeneuve mentionne qu’il a l’intention de trouver des candidats dans chacun des huit districts. M. Ferguson est entre autres connu comme l’un des fondateurs du mouvement ÉquiAgglo. «On perd du temps en ce moment parce qu’il a un manque d’unité dans la volonté des conseillers, révèle le candidat.


L’idée de créer un rassemblement est venue du désir d’amener une cohérence et une vision pour qu’on travaille dans une même direction.» Premier candidat à se présenter à la mairie, il accueille avec enthousiasme le défi de la campagne électorale et se dit prêt à faire face aux éventuels candidats opposants. «Il n’y a rien de mieux que la compétition pour échanger des idées», conclut-il.



Le Courrier du Sud _ Le candidat à la ma
.
Download • 2.71MB

13 vues0 commentaire